PENDORA DE LUXE


 Gérard Decoster a fait partie du milieu parisien de la mode et de la publicité dans les années " rétromaniaques " : précurseur du mouvement "Kitsch" en 1971, pionnier du quartier des Halles en 1973 (alors peuplé de magasins de fripes, brocantes, disquaires marginaux, salons de coiffure et restos à la mode) et cofondateur avec Dominique Decoster de plusieurs boutiques galerie salon de thé dont la mémorable Pendora de Luxe, rue Pierre Lescot, perle de couleur et de gaîté face à la pitoyable et grisâtre cavité laissée par les bulldozers des années Pompidou. Decoster y organise des expositions d'art modeste sur des thèmes comme Coca-Cola ou Mickey Mouse et s'associe à la première exposition d'art domestique en 1974. En 1975, Pendora de Luxe se dissout et devient Globe, première boutique "high tech et récup".

En 1977, il est le précurseur du skateboard en France, crée "Globe Bazar", et il est directeur commercial des deux Globes jusqu'en 79.

Mais peu à peu l'univers alternatif des Halles, dépouillées de leur âme depuis la disparition des pavillons Baltard, cède la place au béton prétentieux et gourmand du Forum et des magasins de confection mauvais goût. Le RER émergeant transforme le cœur de Paris en annexe de la banlieue cheap. 

Gérard Decoster s'asphyxie dans la capitale et décide d'émigrer au Pays Basque où il ouvre "Hangar", qui plus qu'un surf-shop, devient un lieu de design du "Snowfish" avant-garde du snowboard en France.  
Visitez ses sites : Surfing Visual Arts  ,  perso.wanadoo.fr/gerard.decoster

 


Gérard Decoster et Henri Chauvin

 

COCKTAIL PENDORA DE LUXE
  A l'OCCASION DE L'EXPO "300 OBJETS D'ART DOMESTIQUE"
 EN MARS 1974, AU "DUPONT MONTPARNASSE"


Marzia (de Yvan & Marzia)


Marzia, ?, Dominique Decoster



Françoise dite Miss Flèche, ?, Maud


Pierre Fournier, ?, Alain Weill, Eric Philippe (de la galerie du
même nom), Denis Lefrançois


Mattia Bonetti, Dominique Decoster, Dominique Gangloff

© photos Henri Chauvin

SUITE