L'OPEN ONE

L'OPEN ONE, EXTRAITS DE MEMOIRE par Gérard Ménigou


L'OPEN ONE, club mythique hippie-chic,  rue du Vieux Colombier,  de 69 à 71. Ambiance psychédélique et bonnes vibes assurées.  L'expérience dura 2 ans, et l'Open ferma suite à des problèmes avec les stups et les banques. Parmi les habitués, Maria Schneider, Jean-Claude Dreyfus (la "Grande Eugène"), Nicoletta, Marie France, Jim Morrison, Nico... C'est devenu par la suite le 'DIG-IT'. A côté, il y avait le KATMANDOU, le rendez-vous des lesbiennes branchées tenu par Elula PERRIN.

LOOKY MOLNAR

Les années 70 n'étaient que la suite des années 60 et ainsi de suite, avant les incroyables en passant par Montmartre, Montparnasse,les Zazous, les existentialistes, beatnicks, hippies, punks, hip hop et autres dénominations et appelations controlées par les médias. Ceux qui vivaient ces situations n'en avaient pas la même conscience que ceux qui vous liront. N'empêche, votre compilation quoique largement incomplète est un bon début. Continuez, que votre site s'enrichisse et il nous fera percevoir ce flux de créativité qui nous fait traverser l'épopée humaine a toutes époques et lieux ( Londres Berlin Amsterdam L.A etc....) Auriez vous des Infos sur le move à Paris en 69 - 70 de l'OPEN organisation ( Open light - Open circus - Open One ) qui regroupait dans des actions diverses pas mal de ceux que vous mentionnés et notamment le Living theater , Musica Electronica Viva, Alan Jack civilization, Salvador Dali, Deep Purple, Soft Machine, Brian Auger, etc...etc... des infos sur le St Germain des Prés côté cour c.à d. ceux des enfants mineurs issus de la guerre qui y survivaient dans la rue, Sdf avant l'époque, se nourrissant de Prévert et de Jazz Lettrissmant au Tabou, vendant l'Huma apres avoir bebopé pendant 3 jours et 3 nuits, pour ensuite se retrouver à Bruxelles ou St Tropez. Voir les reportages photos de ce merveilleux Parisien-Néerlandais " Ed Van der Elsken " sur le St Germain de l'époque. etc....etc.... Merci encore pour votre travail Looky

Looky

L'Open est issu de la rencontre de Christian Canonne et Looky Molnar en 1969. Open se devait avant tout d'être une structure fédérant les courants créatifs de l'époque ( musiques - arts plastiques - arts de vivre - etc...nouvelles technologies et permettant en travers des moyens mis a la disposition des créateurs [concerts dans les pavillons des Halles ( DeepPurple, 1er lightshow (Mandala, OpenLight ) OpenCircus, Open One, Moulin de Chartres, Ferme studio d'Alan Jack, etc...] l'expression d'un nouveau regard sur son époque. S'auto finançant en grande partie grace au soutien de Christian Canonne ( Laboratoire Valda ) et n'ayant a l'époque bénéficié d'aucune aide publique bien au contraire ( venant après 68, les nouvelles énergies déclenchaient la parano du pouvoir donc avalanches d'interdictions et brimades ) d'où l'extinction après une courte mais intense expérience qui continua pour l'un au Pays-bas et l'autre au Brazil. Certes un peu de nostalgie teinte un peu tout cela mais ce n'était qu'une époque pour moi venant après d'autres aussi intense et avant d'autres aussi palpitantes et ça continue il suffit de participer. Continuons et transmettons. Looky Cybertronic Arts group http://www.cybartv.org. Actuellement développeur de nouvelles applications sur les nouvelles technologies ( interactive tv - réalité virtuelle - webtv - etc...)

Looky Molnar
Looky Molnar et une amie


Concerts des Halles


Articles sur l'Open Circus

Faisaient partie de l'Open Light : Patrice Warrener, Patrick Moncelet, Jean-Pierre Arnal, François Decourbe, Mair Mergui, Christian Bertheas, Jacquy Kaszmatcher.

RALPH : J'ETAIS UN PILIER DU R'N'R CIRCUS, DE L'OPEN ONE ET DE LA BULLE

L'OPEN ONE, EXTRAITS DE MEMOIRE par Gérard Ménigou