Michel Saloff-Coste est né en 1955 à Paris. Il réalise ses études secondaires à Saint Martin de France et ses études supérieures à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts dans l'atelier de Gustave Singier. Parallèlement, il étudie la philosophie à l'Université de Vincennes avec Gilles Deleuze. 

Entre 1978 et 1981, il réalise des photographies du mouvement Punk et des fêtes données au Palace, à la Main Bleue et aux Bains-Douches. Ces photos donnent lieu à la publication d'un livre : Vêpres laquées aux éditions Baudoin en 1979. Une centaine de ces photos sont acquises par le musée d'Art moderne du Centre Georges Pompidou. Les photos sont exposées au Centre Georges Pompidou et à la Galerie Viviane Esders du 25 Mars au 25Avril 1981 et ensuite du 27 novembre 2002 au 10 mars 2003 dans le cadre de l'exposition Roland Barthes au centre George Pompidou. A la même époque, il réalise à la demande de l'éditeur Dominique Balland une série de photos nocturnes de Paris qui sont rassemblées dans Paris la nuit dans les éditions ACE en 1980. Expositions de photos « Les couleurs de la nuit » à la Galerie du Centre Kodak du 25 Octobre 1983 au 6 Janvier 1984.

Peintre, photographe, cinéaste, écrivain, enseignant et consultant, Michel Saloff Coste est particulièrement connu pour ses recherches, conférences et livres sur les enjeux du passage de la "Société Industrielle" à la Société de l'information . Il s'est attaché à expliquer les grands vecteurs de transformation qui métamorphosent notre civilisation et a focalisé sa recherche sur la manière dont les évolutions technologiques, économiques, sociologiques et écologiques, influencent les entreprises et transforment les structures, les systèmes, la culture et le management des organisations. Dans le cadre de ces recherches il a été amené à s'intéresser à la transdisciplinarité, la théorie des systèmes, la systémique, la sociologie, la psychologie et la philosophie intégrale. Il explique et tente de démontrer que la mutation contemporaine n'est pas assimilable à un nouvel avatar de la révolution industrielle mais doit être comprise comme un véritable changement de civilisation : le passage de "l'ère de l'industrie et du commerce" à "l'ère de la création et de la communication".

Sa page Wikipédia

Son blog

NB : les photos qui suivent ont été scannées à partir du livre Vêpres Laquées
Vous pouvez voir les originales, ainsi que d'autres à cette adresse

Merci à Rico Beau

 


Philippe Morillon, Fred Hughes et Andy Warhol


Eva Ionesco et Edwige


Djemila et Maud Molyneux

 

 


Pauline Boyer et Alain Pacadis


Djemila dans le grand escalier du Palace

 


Une créature fellinienne


Fabrice Emaer et Kenzo

 

 


Pauline Boyer (La grande Pauline)

 

 
Pierre Benain

 


Au centre : Alain Pacadis

 

1 2 3 4 - Suiv


Le Palace