LA BANDE DE LA COUPOLE

Les pionniers de l'Underground Parisien


Pierre CLEMENTI - Jean-Pierre KALFON - Jean-Jacques LEBEL, qui monta la pièce de Picasso Le désir attrapé par la queue en 67 à St Tropez avec les SOFT MACHINE - Jacques HIGELIN - Bulle OGIER - ZOUZOU LA TWISTEUSE - Frédéric PARDO - Tina AUMONT - NICO - Philippe GARREL - Margareth CLEMENTI -  Valérie LAGRANGE et Ian JELFS - Catherine FAUX - FABIENNE - Antoine MACHAT - Didier LEON - François MARX - Simon BOISSEZON - Louis BERTIGNAC - OCTAVIO - MANOU - Joël BARBOUTH, comédien et DOMINIQUE - Michel FOURNIER, dit Culotte de Cheval, caméraman de Philippe GARREL, père d'Aure ATIKA, (par Sally SHAFTO) - Ewa RUDLING, photographe suédoise - PIERRE et ODILE (Odile tchatchait avec tout le monde dans la rue et dans les restaus à Montparnasse) - Sylvina BOISSONAS, une riche héritière qui finançait tous les projets underground (ZANZIBAR Productions) - KUELAN, une des femmes d'HIGELIN - Elisabeth WIENER et son groupe PHENIX - OUTA (Jean MASCOLO), le fils de Marguerite Duras - Maria SCHNEIDER - Hughes QUESTER - Bernadette LAFONT - SAPHO - Anne MORIQUAND -


Tina AUMONT et Frédéric PARDO, couple mythique de l'underground. Dans leur maison à Positano se retrouvaient Pierre Clémenti, Jean-Pierre Kalfon, Valérie Lagrange, Philippe Garrel et Nico. Ils sont morts à quelques mois d'intervalle en 2006.

 


Bulle OGIER et Pierre CLEMENTI
dans Le Pont du Nord de Jacques RIVETTE

 


La bande de la Coupole était sûrement l'une des plus créatives de Paris dans les années 60-70 : elle regroupait des acteurs comme Pierre CLEMENTI, Jean-Pierre KALFON, Bulle OGIER, des peintres comme Frédéric PARDO, Didier LEON, ou encore des musiciens comme Jacques HIGELIN. C'était avant tout une bande d'amis et d'artistes dont certains ont connu le succès, mais qui ont surtout vécu des moments intenses dans une période qui ne l'était pas moins. Et des gens comme Pierre CLEMENTI, ZOUZOU ou Jean-Pierre KALFON étaient de toute façon des 'anti-stars' qui ne cherchaient pas avant tout à "faire carrière".

La Coupole a une longue tradition artistique et cosmopolite depuis son ouverture en 1927 : ce fut le rendez-vous des peintres de Montparnasse dans les années 30, puis le repaire des surréalistes. Malgré ses transformations et sa reprise par la chaîne de brasseries Flo, elle reste encore un endroit où on peut dîner jusque tard le soir dans une ambiance très animée.


Frédéric PARDO  © jean mascolo



  Tina AUMONT © jean mascolo


Frédéric PARDO, OUTA , Marrakech nov 1969
© jean mascolo



  ANEMONE, , Marrakech nov 1969 © jean mascolo


Autres lieux :à Montparnasse : le Sélect, la Closerie des Lilas, le Rosebud, le théâtre Campagne Première. Chez Serge KRUGER, rue aux Ours, dans les années 73/75.

Films à voir (si possible) : 'J'entends plus la guitare' de Philippe GARREL
'Visa de censure' et 'New-Old' (Livret de famille)
' de Pierre CLEMENTI.
Les films de Jacques ROBBIOLES

J'ai connu  Pierre à l'Hotel de Nesles où il habitait en 75. C'était un des derniers hotels 'Beat' et j'y étais souvent car j'y avais une petite amie américaine, Sandy. Avec Pierre, nous faisions de la musique dans sa chambre, lui au saxo, moi à la guitare. Pierre a toujours aidé les gens de la rue, et dans sa chambre de la rue Cardinale, défilaient tous les marginaux du quartier de Buci : Yvan, Amine, Myriam, Jean-Claude, Ludovic..

Une très belle photo de Pierre
A LIRE : Jeanne HOFFSTETTER Pierre Clémenti (Denoël)

Pierre CLEMENTI


VIVA et Margareth CLEMENTI, Positano 1969

Jean-Pierre Kalfon
Jean-Pierre KALFON - photo : Catherine FAUX


Jean-Pierre KALFON et OCTAVIO
photo Antoine Machat

Jean-Pierre KALFON a traversé toutes les périodes, et était incontestablement un des rois de l'Underground parisien dans les années 70. Parallèlement à sa carrière de comédien, il a toujours consacré du temps et de l'énergie à ses groupes de rock successifs, les 'Crouille Marteaux', 'Sugar Baby Bitch', 'Look de Paris', 'Monsieur Claude' ou 'Rock Chaud'. 'Fondekal' faisait sensation à la Coupole dans les années 73-74, de retour de New York avec OCTAVIO, avec ses collants, ses lunettes fluo et son hochet autour du cou ! Vers les 1h du matin, les gens allaient de table en table dans un état plus ou moins avancé (c'était la grande mode du Mandrax ou Quaalude avant la vague de l'héro) et personne ne se souciait plus de qui était qui.


Valérie LAGRANGE, IAN, son guitariste et petit ami, et un copain. photo : Catherine FAUX

Valérie commença sa carrière dans les années 60 comme chanteuse yé-yé ("La Guérilla") et comme actrice. Au début des années 70, elle voulut prendre ses distances avec le showbiz et comme beaucoup, elle fit la route des Indes. Puis de retour à Paris, elle forma un groupe de rock avec Ian JELFS qui avait joué dans les années 60 avec les STORMVILLE SHAKERS, un groupe anglais, puis MOTUS, CIRCUS, les CROUILLE-MARTEAUX avec JP KALFON et Simon BOISSEZON, ALICE, avant de rencontrer Valérie. Au début des années 80, ils ont sorti des albums de rock-reggae chez Virgin qui ont bien marché.
Valérie raconte sa vie dans Mémoires d'un temps où l'on s'aimait (Le Pré aux Clercs) - Son site : valerielagrange.com


Jacques HIGELIN et KUELAN . 
photo : Catherine FAUX


 KUELAN - photo : Catherine FAUX

On ne présente plus Jacques HIGELIN. Vers la fin des années 60, il chantait des chansons style "Rive Gauche" avec Brigitte Fontaine entre autres. Je me souviens l'avoir vu en première partie de de Sly & the Family Stone à l'Olympia, seul avec son accordéon, il se fit jeter par la salle qui n'était pas venue pour ça ! Puis, vers le milieu des années 70, il prit le virage du Rock, avec Simon BOISSEZON et Louis BERTIGNAC, avec les albums "BBH75" et "Irradié" et fit partie de la Bande de la Coupole avec KALFON.


Simon BOISSEZON

Patrick GIANI, batteur d'HIGELIN, devenu un astrologue réputé :

C'était quoi exactement la Coupole ? L'équivalent en 1975 de ce qu'étaient les cafés de Saint Germain des Prés dans les années 50, le haut-lieu de rencontre des artistes qui avaient le vent en poupe ?

PG : Oui, en quelque sorte. Toutes les stars se retrouvaient après leurs concerts pour dîner, de minuit à... 3 heures du mat!
Un soir, j'ai vu Mick Jagger et Carlos Santana à la même table, entourés d'une quinzaine de potes. Je ne vous raconte pas l'ambiance! On les entendait déconner à l'autre bout du resto!

Quand on parle de la bande de la Coupole et de la bande à Higelin, le nom de Valérie Lagrange ne tarde pas à surgir. Louis Bertignac a déjà dit dans une interview qu'il ressentait une certaine... admiration pour elle, c'était aussi votre cas ? Qu'avait-elle de si particulier ?

PG : Ah Valérie... qui n'était pas amoureux d'elle? Elle chantait avec une telle sensibilité et une telle simplicité que tous les mecs étaient chavirés.
Au tout début des Super Goujats, j'habitais un 5 pièces à la Bastille et comme les co-locataires tournaient pas mal, j'ai eu Valérie (qui avait un coup de coeur avec Jean Louis Aubert) puis Jean-Pierre Kalfon.
Mais après "Irradié", on a tous été virés par le proprio!

 

Ewa Rudling and Michel Fournier
hippies chic au Café de Flore, Paris, 1972.

Photo: Paloma Picasso.
Private Collection of Ewa Rudling. All Rights Reserved.

Catherine Faux

Catherine FAUX (photo : Ewa Rudling)

J'ai connu Catherine en 1976 alors qu'elle habitait boulevard St Germain, près de la rue de Buci. Elle était déjà photographe, après avoir été actrice, et depuis nous sommes restés amis et nous nous sommes toujours revus. Son site : catherine.faux.free.fr


FABIENNE SHINE et ERIC LEWY (
SHAKIN' STREET).photo : Catherine FAUX

Fabienne a joué dans 'Fellini-Roma'. Aujourd'hui, Eric connaît un grand succès avec ERA. Fabienne vit à L.A. et a sorti un nouveau CD, 'No mad Nomad'. Les albums de Shakin' Street sont réédités, ainsi qu'un live.
Le site de Fabienne - Une interview de Fabienne dans "Jukebox Magazine"
Louis et Corinne de Téléphone ont aussi fait partie de Shakin'Street

Louis Bertignac
LOUIS BERTIGNAC photo : Catherine FAUX

Sur le site de Lionel Lumbroso :
1970-1977 : Rocking Seventies : Premiers groupes, rencontre avec Louis Bertignac, saga des années 70 et autres aventures communautaires.
1979: Mes aventures avec Olive et les débuts de Lili Drop à 4

MANOU (Manuela GOURARY), styliste et actrice, qui a joué entre autres dans 'La nuit de St Germain des Prés' de Bob Swaim avec Michel Galabru. Je l'ai connue en 71 alors qu'elle habitait rue Royer-Collard avec le top model (mâle) américain aux longs cheveux gris Jeff ZIMMERMAN

Manou
MANOU photo : Catherine FAUX