AUTRES BANDES ET ELECTRONS LIBRES


LE CROCODILE bar, rue Royer-Collard, près du Luxembourg

LA BULLE boîte de nuit, rue de la Montagne Sainte Geneviève, années 72/74


LE MONDE DU ROCK :

"Rock & Folk" : Philippe KOECHLIN , le fondateur, décédé en 96, Philippe PARINGAUX ,  Alain DISTER, Paul et Marjorie ALESSANDRINI - Yves ADRIEN, toujours en avance, qui a écrit 'Növövision' (ci-contre) - Philippe GARNIER, une des meilleures plumes littéraires, dans Rock'Folk puis dans Libé) - Philippe CONSTANTIN, décédé récemment, qui bénéficiait d'une grande aura dans le milieu - Jacques BARSAMIAN, un des plus grands connaisseurs du Rock, qui a commencé avec Disco-Revue - Philippe MANOEUVRE, qui a connu la carrière que l'on sait - Hervé MULLER, qui a commencé dans Rock & Folk avec la rubrique 'Les fous du Folk' - 


Yves Adrien

"BEST" : Christian LEBRUN (décédé), Sacha REIMS,  François DUCRAY (Best)- Patrick EUDELINE, qui a franchi le pas entre rock critic dans Best et son groupe de punk rock Asphalt Jungle - Brenda JACKSON, de Best, qui était toujours avec BIJOU - Hervé PICART, le spécialiste du Rock progressif, donc très débranché...

Pierre BENAIN, qui a fait venir les Sex Pistols au Chalet du Lac en 76 - Michel ESTEBAN, le créateur de Rock News, le premier magazine consacré au Punk Rock - Alain PACADIS - Daniel VERMEILLE - 

Olivier COSSARD (disques AZ, CBS) - Jean-Louis BARRIE (CBS) - Frédérique CHAMBON (Polydor, RCA)

Les groupies parisiennes : Catherine et Sylvie, Nadine EXPERT,. 


Olivier Cossard, 1981

Frédérique CHAMBON et Roger DALTREY, 1974


Jim Morrison et Hervé Muller

Les Michetonneuses : Je parle de celles qu'on voyait dans les clubs rock, R'n'R Circus, l'Open One, la Bulle.... Des visages dont je me souviens mais dont j'ai oublié les noms. Il y avait Muriel, blonde, qui habitait rue St Jacques... Et puis Danielle, avec qui j'ai eu une aventure en 73-74, c'était gérable car elle était très occasionnelle, ...


COPI - Guy HOCQUENGHEM, grand militant de la cause homosexuelle et l'un des fondateurs du FHAR - LOIC et MALIKA (Rue de Plaisance)
Jean-Louis JORGE. Originaire de St Domingue, metteur en scene des films  " les serpents de la lune des pirates ", "Mélodrame", et de "Maggie Moon", la piece de théâtre sur Marilyn Monroe  avec Marie France dans laquelle il jouait le rôle d'Arthur Miller. Il fut aussi le mari d'EDWIGE

Adolfo ARRIETTA, espagnol, qui a réalisé plusieurs films comme 'Les intrigues de Sylvia Couski', avec Marie-France, ou 'Tam-Tam', qui sont parmi les seuls à mettre en scène les branchés parisiens dont je parle dans ces pages. - Caroline LOEB, qui a joué dans ses films, connue pour "La Ouate" -

les Argentins de Paris : le Groupe TSE - Le Magic Circus de Jérôme SAVARY, avec PABLO -


Copi photographié par 
son frère Jorge Damonte

Martine SIMONET avec Maud MOLYNEUX dans "Mélodrame" de Jean-Louis JORGE



Jean-Edern HALLIER

LA CLOSERIE DES LILAS : le rendez-vous du milieu littéraire et intellectuel. S'y retrouvaient tous les jours, entre autres : Jean-Edern HALLIER (c'est là qu'il monta son fameux "enlèvement") - Philippe SOLLERS - Jean EUSTACHE - Jean-Jacques SCHUHL - Jean-Pierre LEAUD - Pascal BRUCKNER - Benjamin LEGRAND - CHRISTIANE - Gilles HERVIO -


Jean EUSTACHE


 

 

Nico, Highgate, Londres (photo : Tino Tedaldi)

NICO - Un personnage fascinant, née en Allemagne, elle a commencé comme mannequin dans les années 50 à Paris. C'est à cette époque qu'elle découvre Ibiza. Elle tourne à Rome dans La Dolce Vita de Fellini, puis va vivre à New York dans l'entourage de'Andy Warhol, où elle fera des films et chantera avec le Velvet Underground. Entretemps elle a été la compagne de Brian Jones et a vécu quelque temps à Londres. En 1969, elle rencontre Philippe GARREL et vit avec lui à Paris dans les années 70, rue de Richelieu. Elle tourne plusieurs films avec lui, comme La Cicatrice Intérieure avec Pierre CLEMENTI. Elle pousuit sa carrière de chanteuse et enregistre Chelsea Girls, The Marble Index, Desertshore etc... Dans les années 80, elle va vivre à Manchester et meurt à Ibiza en 1988.

Un site sur Nico

 


AGNES B., un(e) des dernier(e)s mécènes - Jean-René DE FLEURIEUX - Nicolas et Etienne BOURGOIS, les fils d'Agnès - Jean-Michel PRUDHOMME - Dominique FURY - Stephen et Bruno GUATTARI - VALERIANNE - Jacqueline DUCLAUD - François LLOYD - la famille TOUITOU ...

Lieux : chez Agnès rue du Bac et dans ses boutiques rue du Jour.

Agnès, qui a rencontré en tant que styliste le succès phénoménal que l'on sait, a depuis ses débuts encouragé et aidé un grand nombre d'artistes, peintres ou musiciens. En 78, nous avions monté un groupe de rock avec François Lloyd, Stephen et Jean Touitou et elle nous avait permis de jouer le samedi après-midi au 1er étage de sa boutique de la rue du Jour. Hélas nous avons fait fuir les clients et l'expérience ne dura pas...(à suivre)


Les Américains de Paris : le MOTHER EARTH, rue des Lombards : ce fut un des premiers endroits branchés des Halles, dès 1973, quand le quartier n'était qu'un immense chantier et qu'il y avait encore le Trou à la place de l'actuel Forum.
POLLY (la patronne) - Victor HENDERSON (qui était aussi chanteur de Soul) - ANITA - DAVID - DOUGLAS, le Viking - JEAN-MARIE, avec sa queue de cheval- BAUDOUIN - HUGUETTE - BERNARD et LUCIE - PAOLO -

Le Centre Américain du Boulevard Raspail, le "Raspail Vert", lieu foisonnant de créativité aujourd'hui disparu, où il y eut plein de concerts, surtout de Free Jazz et d'expos. J'y vis Sun Ra et son Arkestra, et Franck WRIGHT et son gang.
La légendaire librairie 'Shakespeare et Company', fondée rue de l'Odéon par Sylvia BEACH et Walt WHITMAN, tenue maintenant par son petit-fils, Georges WHITMAN, rue de la Bûcherie, en face de Notre Dame, lieu chargé de poésie. Certains routards américains y passaient la nuit, c'est encore le cas aujourd'hui. Le "Polly Magoo", rue St Jacques en était une annexe.

D'autres américains de Paris : Sandy WHITELAW, réalisateur, le "vieux le plus jeune que je connaisse", Jim HAYNES, le chantre de la révolution sexuelle qui organisait des réunions de 'travaux pratiques', ROXANNE la négresse blonde, Ellen KUTTEN, et bien sûr Jim MORRISON qui y passa ses derniers moments...

"AQUAMARINE 67", des beatniks aux hippies, un roman-vérité franco-américain par Gaëlle Kermen, se passant entre la Contrescarpe et la rue de Buci en 1967. A télécharger à  : http://mhledoze.free.fr/ecrits/aquamarine/0aqua67.html 


Olivier Mosset, New York, 1978 (photo : Catherine Faux)
Peintre renommé et motard, il partit s'installer à New York


ANDRE-YVES - VALENTINE - TONY - JEAN FRANCOIS - PATRICK 'Patounet' JORDENS : André-Yves était le patron du Domaine Sainte Catherine, une boîte située sur l'île du même nom à Créteil. Tony était son petit ami, très 'gigolo Côte d'Azur'. Et Valentine un canon blond. André-Yves habitait à Paris dans le Marais et avait une petite bande très sympa autour de lui, hétéros et homos. Ils allaient souvent dîner au Diable des Lombards ou à la Mendigotte, sur les quais, près de l'Hôtel de Ville.


FANFAN et FABRICE

Yvonne MIILIEZ - Dominique AMIAUD - BACH - VINCENT - RENAUD - Christian POUPELARD - MARTINE / LUCIE - Jacques ARNAUD : une bande intello-gauchiste très sympa, qui se reconnaissait volontiers dans les Frustrés de Brétecher


Benjamin BALTIMORE (illustrateur), Isabelle WEINGARTEN (actrice), Dorothée LALANNE, Laurence SUDRE, photographe de grand talent, Françoise CLAVEL : on les retrouvait un peu dans toutes les bandes...